index accueil mot d'accueil - présentation du site
histoire et origine des ex-voto
les photos d'ex-voto
les ex-voto du Trésor de la Basilique de Sainte-Anne d'Auray
statues, vitraux
le Musée des Thoniers d'Etel
photos et fichiers divers relatifs au milieu maritime

utilisation photos - droits auteur - divers
liens vers d'autres sites

 


Les Ex-Voto à travers le monde - Espagne

Eglise "Nuestra Senora del Mercado" - Leon (Province de Leon)

Photos et Source : elleoncurioso.blogspot.com

Il est étrange de trouver un bateau dans une église située à plus de cent kilomètres de la mer mais c'est pourtant le cas dans l'église de Nuestra Senora del Mercado dans la ville de Leon.

Cet ex-voto est là en souvenir de la fameuse bataille de Lépante qui opposa en 1571 la flotte turque à la flotte composée de navires de pays et royaumes chrétiens, dont l'Espagne. Ce pays fournira à lui seul 160 bateaux et engagera 80000 hommes, parmi lesquels 2000 périront, sans compter les blessés.

Le Comte Jeronimo de Rebolledo - le père de Bernardino de Rebolledo, cet homme célèbre qui fut à la fois un homme militaire et politique ainsi qu'un écrivain renommé - participa à cette bataille sanglante.

Et c'est à son retour à Leon que le Comte offrit comme ex-voto à l'église Nuestra Senora del Mercado la réplique de la galère sur laquelle il avait participé à la bataille de Lépante, pour remercier la "Virgen del Camino" de sa protection tout au long des combats acharnés.

Les noms de Lépante et Rebolledo sont inscrits sur les côtés du navire, rappelant ainsi l'origine de l'ex-voto.

 

Quelques ex-voto des provinces de Guipuzcoa et de Navarre

Source Photos : http://www.euskomedia.org

 

Sanctuaire de la Mare de Déu de la Salut - Terrades (Gijon-Catalogne)

Photos et Source : Hélène Rossell

Le sanctuaire de la Mare de Déu de la Salut est consacré à la Vierge "Nuestra Señora de la Salud de Terrades" à qui de nombreuses associations et confréries viennent se confier. La Vierge est aussi la patronne des sportifs et il n'est donc pas étonnant d'y trouver des ballons de foot et autres trophées parmi les ex-voto de toutes sortes (on y voit même des espadrilles).

Le milieu marin est bien représenté avec, pour sa part, des maquettes en bois et métal (trois-mâts barque et barque catalane des marins de Roses), des plaques commémoratives des pêcheurs de la Costa Brava et aussi une branche de corail, don des pêcheurs de corail de Palamos, ainsi qu'une assiette représentative du port de l'Escala.

     

Autres ex-voto d'Espagne

Barcelone et LLoret (Catalogne) - Blanes (Costa Brava) - Avila et Leon (Leon) - Getxo (Biscaye) - Cap Finistère - Asturies - Villa de Garachico et Taganana (Tenerife) - Saint-Jacques de Compostelle (musée) - Breña Alta (La Palma)

Photos diverses -
(Musée Maritime de Barcelone, Galice)

Iles Baléares - Majorque
Eglise du Couvent des Franciscains de la ville de Soller

Photos et source : Michel Waller

Les pauvres paysans et marins, soumis aux pouvoirs des maîtres de ces iles, ne pouvaient compter sur la charité et la mansuétude de leur supérieurs. Aussi s'en remettaient-ils à Dieu et à ses saints  pour sauvegarder leur triste existence. Ce sont donc ces populations qui ont offert les ex-voto du couvent des Franciscains à Soller.
Les ex-voto marins datent tous de la seconde moitié du 19ème siècle. A cette époque il existait un fort trafic maritime intense entre Majorque, la côte catalane et les ports de la côtes française de Sète (alors écrit Cette) à Marseille. Les populations partageaient langue et culture catalane,  provençaux et catalans se comprenaient très bien aux variantes près de ces deux langues d'oc. Huiles, vins, oranges, chaussures arrivaient en France et les xabecs, (proches des tartanes provençales), ou pailebots (goëlettes,  majorquines de charge) repartaient avec des produits plus manufacturés, outils, céramiques provençales, etc....

       

haut